Cabinet spécialisé dans la prise en charge des maladies allergiques

Dr Cortot et Dr Roussel
Lille

Nous accueillons les enfants à partir de 3 ans.

Le cabinet est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Stationnement

  • Parking Tanneurs : accès rue de Paris, 300 places, payant
  • Parking Gare Lille Flandres : accès rue de Tournai, 396 places, payant

Métro

  • Ligne 1 CHR B – Calmette / 4 cantons – Stade Pierre Mauroy
  • Ligne 2 Saint Philibert / CH Dron

Station Gare Lille Flandres

Bus

  • Lignes 10, 12, 14, 50, 51, 56, 86, 88
  • Citadines Lille 1 et 2
  • Liane 91

Tramway

Station Gare Lille Flandres, terminus des 2 lignes

Train

La Gare SNCF Lille Flandres

Vlille

Station 25 Gare Lille Flandres

Dr Catherine Cortot

Dr Catherine Cortot

Catherine Cortot est médecin, diplômée de la faculté de Paris XII en 2006. Elle est titulaire de la capacité d’allergologie. Elle a effectué un fellowship de recherche clinique en immunologie pédiatrique au Boston Children’s hospital (Harvard Medical School, US). Elle travaille depuis 2012 comme praticien attachée dans le service de Pneumologie et Immuno-Allergologie du CHRU de Lille.

Médecin conventionnée Secteur 2

Dr Céline Roussel

Dr Céline Roussel

Céline Roussel est médecin, diplômée de la faculté de Médecine de Lille en 2012. Elle est titulaire du Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires en Allergologie et Immunologie Clinique. Elle a été assistante en Allergologie dans le service de Pneumologie et Immuno-allergologie du CHRU de Lille de 2012 à octobre 2014. Elle exerce actuellement comme praticien attaché dans le service de Pneumologie et Immuno-Allergologie du CHRU de Lille et le service de Pneumologie et Allergologie du centre hospitalier de Roubaix.

Médecin conventionnée Secteur 2

La consultation

Nous réalisons le bilan, le traitement et le suivi de l’ensemble des allergies quels qu’en soient les causes et les symptômes.

Les allergies ORL et respiratoires

La rhinite allergique correspond à une inflammation de la muqueuse nasale dont les symptômes sont les suivants: nez qui coule, nez bouché, démangeaisons des yeux, du palais, éternuements, troubles de l’odorat. Les symptômes sont en rapport avec une exposition de votre organisme à différents allergènes de l’environnement.

La rhinite allergique peut être associée à un asthme, d’où l’intérêt de rechercher un asthme quand vous présentez une rhinite allergique. La rhinite peut également être associée à une conjonctivite, à des sinusites.

L’histoire clinique et les tests cutanés aux allergènes de l’environnement (pollens, acariens de poussière de maison …) permettent de faire le diagnostic.

L’asthme correspond à une inflammation de la muqueuse bronchique, qui peut se manifester sous diverses formes : sifflements dans la poitrine, difficultés respiratoires, sensation d’oppression thoracique, toux sèche, gène à l’effort. Chez l’enfant il peut également se manifester par des infections respiratoires à répétition.

L’histoire clinique et la mesure du souffle (par spirométrie ou pléthysmographie) permettent de poser le diagnostic. L’asthme est souvent d’origine allergique et il est nécessaire dans cette situation de réaliser des tests cutanés aux allergènes de l’environnement (acariens, pollens …)

La découverte d’un asthme entraîne souvent la nécessité d’un traitement de fond et d’un suivi médical.

Les allergies de la peau

Plaques rouges, boutons, gonflements, démangeaisons sont les manifestations les plus fréquentes d’une allergie au niveau de la peau.

Elles peuvent parfois être des symptômes d’autres maladies non allergiques.

L’eczéma de contact

L’eczéma localisé est le plus souvent lié à une réaction allergique de contact avec un objet (bijoux, bracelets de montre, gants, pansements…) ou avec une substance (parfums, produits cosmétiques, produits ménagers…).

Les tests allergologiques : PATCH TESTS permettent d’identifier l’allergène en cause et de réaliser une éviction.

La dermatite atopique

La dermatite atopique est une forme d’eczéma évoluant par poussées. Elle se caractérise par une peau sèche et des démangeaisons. Elle est très fréquente chez l’enfant et persiste parfois à l’âge adulte. Il s’agit de la manifestation cutanée de l’atopie, c’est à dire la prédisposition génétique à développer des allergies. Elle peut s’associer à d’autres signes d’atopie comme l’asthme. Elle est parfois aggravée par une allergie alimentaire ou de contact.

L’urticaire

Sur la peau, l’urticaire ressemble à une piqûre d’ortie de taille plus ou moins grande. L’éruption apparaît puis disparaît en quelques heures. Elle peut se déplacer sur tout le corps. Les démangeaisons sont souvent intenses.

Parfois l’éruption cutanée est accompagnée de gonflements, notamment au niveau du visage (lèvres, paupières) ou des parties génitales: c’est l’angioedème ou urticaire profonde. Cet angioedème peut être dangereux s’il se développe dans la gorge : c’est l’œdème de Quincke.

Les causes de l’urticaire sont très nombreuses.

Les formes aigües peuvent révéler une allergie (aliment, médicament, piqûre d’insecte…), être liée à une infection virale ou être déclenchées par des éléments extérieurs (froid, chaud, pression…).

Les tests cutanés: PRICK TESTS permettent de déterminer s’il existe une cause allergique ou non.

Lorsque les crises se répètent sur plusieurs semaines, parfois quotidiennement, il peut s’agir d’urticaire chronique. Contrairement à ce que pensent la plupart des personnes atteintes, l’urticaire chronique n’est le plus souvent pas d’origine allergique.

Les allergies alimentaires
 

Les allergies alimentaires peuvent survenir chez l’enfant comme chez l’adulte sous différentes formes : urticaire, œdème de quincke, choc anaphylactique, troubles digestifs, aggravation d’un dermatite atopique..

L’histoire clinique et la réalisation de tests cutanés aux différents aliments incriminés permettent de poser le diagnostic.

En cas d’allergies alimentaires complexes, il est parfois nécessaire d’organiser un bilan en milieu hospitalier.

Les allergies médicamenteuses

Beaucoup de patients présentent des contre-indications aux médicaments pour raison allergique ; il est souvent intéressant de réaliser des tests afin de maintenir ou lever ces contre-indications. Le diagnostic d’allergie médicamenteuse nécessite le plupart du temps la réalisation de tests cutanés en milieu hospitalier.

L’allergie aux piqûres d’insectes

Les réactions allergiques aux insectes piqueurs sont principalement causées par les hyménoptères : abeilles, guêpes, frelons et bourdons.

Si vous avez présenté une réaction sévère, un BILAN ALLERGOLOGIQUE s’impose :

  • malaise, perte de connaissance
  • gène respiratoire liée à un gonflement de la gorge
  • gène respiratoire avec sifflement
  • éruption cutanée sur tout le corps ou à distance de la piqure
  • dans certains cas une désensibilisation peut être proposée.

Les tests allergologiques

Prick tests

Ils sont réalisés la plupart du temps au niveau des avant bras. Ils nécessitent pour être pertinents un arrêt de la prise de votre antihistaminiques 5 jours avant les tests (Aerius, Xyzall, Zyrtec, Inorial, Clarytine…). En cas de doute sur la possibilité d’arrêter votre traitement, il est préférable de contacter votre médecin.

Patch tests

Ils s’appliquent au niveau du dos. La technique consiste à mettre en contact la peau avec différents allergènes sous un pansement occlusif pendant 48H. La lecture par l’allergologue se fait en 2 temps : à 48H après le décollement des patchs et à 72H. Les patchs ne devront pas être mouillés jusqu’à la fin des lectures. Le bronzage et certains traitements comme les crèmes à base de corticoïde diminuent la sensibilité cutanée.

Les traitements

Un traitement particulier peut être proposé dans certaines pathologies: rhinite et asthme allergiques, allergie aux venins d’hyménoptères. Il s’agit de la désensibilisation aussi appelée immunothérapie spécifique.

Son but est de modifier le système immunitaire et de le rendre tolérant à l’allergène.

Il s’agit d’un traitement au long cours, d’une durée de 3 à 5 ans.

La désensibilisation est capable de modifier le cours de l’allergie en empêchant de nouvelles allergies de se développer et de nouveaux organes d’être atteints.